Education efficace à l'autogestion du Diabète

Mini-trekking dans les Monts Lucrétiens

Mini-trekking dans les Monts Lucrétiens

On sait que l'activité physique est bonne pour la santé, pour autant qu'elle soit fréquente, d'intensité modérée et de durée considérable (minimum 30 à 60 minutes par jour). En outre, si elle est réalisée en conditions « agréables » (chacun saura quel sens donner à cet adjectif: socialement /seul, en plein air /en salle de gym ou à la piscine, en autonomie /avec instructeur, avec un peu d'esprit de compétition /en détente totale, etc ...) est également bon pour l'esprit.

 

Pour ceux qui ont un diabète de type 2, l’activité physique augmente tous les effets du traitement, dont elle est un pilier fondamental (au point de faire sembler, dans certains cas, le diabète guéri). Pour ceux qui ont un diabète de type 1, cependant, l'activité physique - tout en étant salutaire - implique la nécessité d'adapter avec finesse et habileté les autres éléments du traitement: dosage de l'insuline et alimentation, afin d'éviter les fluctuations gênantes de la glycémie.

 

Nous avons choisi une activité qui se déroule dans la nature et qui va de pair avec la (re)découverte de parties de notre territoire aussi fascinantes que rarement visitées. Nous avons donc organisé – en collaboration avec Q-projet (président Simona Tarascio) – un mini-trek (où le préfixe « mini » indique seulement qu’on ne marche pas avec la tente, sac de couchage, des ustensiles et poêle sur ses épaules, mais on dort en B & B et on dîne dans des restaurants... ou des châteaux!). Comme cela se produit toujours lors de telles réunions, chacun a bénéficié, dans la gestion de son diabète, non seulement des conseils de médecins, mais également d’échanges avec d’autres participants.

 

Ci-dessous la description des mini-trekkings déjà effectués.

12-14 /5 2017. Itinéraire: Orvinio-Castel di Tora, Castel di Tora-Vallecupola (via Mont Navegna). On répète les deux dernières étapes du « Trekking de 3 parcs », comme en 2013. Cette fois-ci, cependant, nous profitions de l’excellent B & B à Orvinio et nous nous retrouvons là le vendredi soir, après avoir quitté trois voitures à Vallecupola, prêts à profiter de l'hospitalité de Mme Paola et de sa fille Roberta chez "Vini & Cucina". Avant de commencer, je demande à tous les participants d’écrire deux lignes sur ce que l’activité physique représente pour chacun (1). Le samedi matin, après un copieux petit-déjeuner préparé par Simonetta et Camillo, on part tôt pour parcourir dans l'ordre inverse (sud-nord) une étape du Chemin de Saint-Benoît, qui a été découvert et marqué par quelques années.

 

Participants 17: 5 personnes atteintes de diabète T1, 1 personne atteinte de diabète T2, 1 personne atteinte de SEP, 2 médecins et 8 familiaux-accompagnateurs.

7-9 /10, 2016. Une autre nouvelle route cette année, ce qui nous a permis de compléter le « Trekking de 3 parcs » à travers ses deux étapes intermédiaires (Roccagiovine-Orvinio et Orvinio-Castel di Tora). Malgré des prévisions incertaines, la météo nous a offert deux merveilleuses journées d'automne sans pluie ni vent, contredisant la précision habituelle des diverses applications spécialisées.

Participants 15: 4 personnes atteintes de diabète T1, 1 personne atteinte de diabète T2, 1 personne atteinte de SEP, 2 médecins et 7 familiaux-accompagnateurs.

La logistique était un peu plus complexe que d’habitude car, avec deux étapes en file, nous avons du apporter trois voitures à l’arrivée vendredi soir.

Parmi les personnes atteintes de diabète T1, pour la première fois avec nous Eleonora Betti, auteure-compositrice-interprète toscane greffée à Rome, également connue pour son blog: "diabetedartista".

28-30 /6 2013, nouvelle route: Orvinio - Castel di Tora - Vallecupola.

Rendez-vous vendredi soir à Roccagiovine; Samedi transfert à Orvinio et marche d'environ 5 heures et 30 le long de la direction sud-nord de l'une des étapes du Chemin de Saint-Benoît, jusqu’à Castel di Tora; Dimanche, traversée de M. Navegna (1508 m) vers Vallecupola, en passant 1000 m de dénivelé en montée et 700 en descente.

Participants 6: 1 personne atteinte de diabète de type 2, 1 personne atteinte de SEP, 2 médecins, 2 accompagnants.

21-23 /5 2013, même itinéraire qu'en 2011. Participants 9: 4 personnes atteintes de diabète de type 1, 3 membres de la famille, 2 accompagnateurs.

 

1-3 /6 2012, parcours identique à 2011. Participants 8: 3 personnes atteintes de diabète de type 1, 3 membres de la famille, 1 personne atteinte de SEP, 1 médecin.

 

18-20 /5 2012, chemin comme en 2011. Participants 11: 5 personnes atteintes de diabète (4 de type 1, un de type 2); 1 personne atteinte de SEP; 2 médecins; 3 membres de la famille.

 

13-15 /5, 2011. Trois étapes, entre Tivoli, San Polo dei Cavalieri et Roccagiovine, le long des chemins anciens, mais rarement visité, dans une région pleine de trésors naturels, comme le bois de chêne-liège de Serevitola et documents précieux du passé, comme le château de San Polo dei Cavalieri, un ancien siège de l'Accademia dei Lincei, ou la Villa d'Horace près de Roccagiovine.

 

Le premier après-midi, on marche environ 3 heures, en partant de la gare de Tivoli et en faisant face à une première montée initiale d’une pente assez raide; la deuxième étape, de San Polo à Roccagiovine, dure environ 5 heures, avec la possibilité d'atteindre le sommet du Mont Gennaro avec 2 heures supplémentaires; la troisième étape, en 5 heures environ, emprunte une autre route pour San Polo d'où, vers une heure, vous pouvez rejoindre le point de départ en bus.

 

Participants 6: une personne atteinte de diabète de type 1, une personne a avec sclérose en plaques (traité avec interféron), 1 médecin, 2 membres de la famille, une accompagnatrice.